L'hymne des Remparts - Les Remparts

Les Remparts
Rendez-vous dans le bas de la Rampe Sainte-Waudru le 12 Juin 2022 dès 10H
Les Remparts
Aller au contenu

L'hymne des Remparts

Annonce :

Allons, allons,
Qui sont ces filles et ces garçons ?
Ces brailleurs, ces gaillards
Tout d’orange et de noir ?

Réponse :

Ce sont des chanteurs, des danseurs, des castards
Des buveurs, des roteurs, des rieurs, des bavards
De Ghlin, de Flénu, de Jemappes, de hasard,
Mais de Mons, mais de Mons et pas d’autre part

Leur cœur est orange et leur sang est noir
Dans la Rampe ils sont nés, ce sont les Remparts !

Le Car d’Or est leur père et Saint-Georges, leur phare
La Rampe est leur mère, leur repère, leur départ
Car ils sont nés là-bas : pas filous mais matois
Entre un mur, deux poussées et quelques chants montois

Main droite devant, main gauche derrière
Le ceinturon tendu et le sourire si fier
Main droite devant, main gauche derrière
Les cordons se tissent et les rangs se resserrent

Ce sont des hâbleurs, des coureurs de trottoirs
Des faiseurs de bruit, des briseurs de cafards
Sont d’Hyon ou d’ailleurs, Saint-Ghislain, Bernissart
Mais de Mons, mais de Mons et pas d’autre part

Leur cœur est orange et leur sang est noir
Dans la Rampe ils sont nés, ce sont les Remparts !

Quand un Rempart s’en va, son âme chante encore
Et un Rempart qui chante ne sera jamais mort
D’ailleurs au grand soir, au soir du grand départ
Le soleil est plus orange et la nuit bien plus noire

Carillonne, carillonne, carillonne Beffroi
Montois et chambourlettes chantent avec ces gars-là
Carillonne, carillonne, carillonne Beffroi
Les Remparts, orange et noir, seront toujours là.


                                                                   Fabian Delahaut
Retourner au contenu